Code Lyok Ouille, épisode 4 ?

L’épisode 4 était prévu pour le 19 novembre 2017 mais plusieurs contre-temps nous ont empêchés de le finir. Ceci dit, il devra arriver bientôt. Pour vous faire patienter, je partage ici les bonus mixés par GeeF, réalisés pour MP3 à Paris sur le faux album Magouillond (réalisé par Piwil).

Magouillond

TELECHARGEMENT | Lala Soldomi’s Song

En attendant, j’ai découvert qu’il était possible d’utiliser des images comme icon de pistes sur Reaper. Ce qui donne un résultat surprenant.

Icon

A bientôt pour un prochain bonus en attendant l’épisode 4 !

Code Lyok Ouille : Mais De Rien

Bonsoir !

Voici un « nouvel » épisode bonus ! Il s’agit du réenregistrement du live de 2014. Personnellement, on s’est bien marré à le ré-enregistrer dans la salle à manger de Johnny, c’était vraiment énorme (plus d’une heure de rush).
En espérant que ça vous plaise.

PS : c’est mon premier gros mix sous reaper, je découvre le logiciel. Il est donc normal que le son ait un peu changé.


TELECHARGEMENT

Packs de bruitages et vidéos

En attendant de sortir des trucs autres que des vidéos (le live 2014 de CLO arrive avant Fin Novembre !! )



je vous propose quelques nouveaux packs de bruitages réalisés par-ci par-là. Bon, parfois, il reste quelques bruits de manipulation ou de vent donc faites un peu gaffe lors de l’utilisation.
Au menu:
Des ambiances (room tone, hôpital, etc)
Des bruits dans la neige (marcher, courir)
Des portes (et des claquements)
Et des divers (comme une machine à café, des éclats de verre…)
le tout en CC-BY !

Bruitages et musiques de concert

Salut les amis !
Je profite ici pour rendre quelques trucs publics :
Des concerts orchestraux dont certains morceaux doivent être dans le domaine public. Les enregistrements sont en licence CC-BY (je les zipperai un jour)
Un pack de bruitages d’orchestres et applaudissements, idem CC-BY.

Bon amusement !

Quelques news

Bon, je sais que ça fait longtemps que je n’ai rien posté et que je n’ai absolument pas respecté mon planning (un jour, je finirai Tasheman 😀 ).

J’ai été quelque peu occupé mais en gros mes études se terminent ainsi que mon investissement dans une association étudiante… Donc, théoriquement, plus de temps pour la vidéo et pour les fictions sonores.

A venir donc :
– Les Joutes du téméraire
– Des trucs audios
– Des trucs vidéos.

En attendant, je vous propose quelques petites vidéos réalisées pour le Cercle Polytechnique (vidéos de promotion ou projetée dans le cadre d’évènement).



L’épuration du son

EDIT : les conseils de ce tuto ne marche que si vous avez une prise propre. (je viens de m’en rendre compte en nettoyant des répliques… d’autres :D).
EDIT 2 : faire une épuration a une réelle utilité si vous ne pouvez pas gérer tout vos effets en temps réel (ordi qui lag, séquenceur sans automation, etc).
EDIT 3 : L’épuration est une étape relativement chiante si vous devez dérusher en plus. Essayez de demander à vos acteurs de dérusher et contentez-vous d’épurer.
EDITH PIAF : Bonne lecture :).

Brum boum, bien, après le tuto sur le scénario (qui était un peu trop axé film et pas assez saga mp3, je le reconnais), voici un nouveau tuto:

De la prise de son au montage

De quoi va-t’on parler dans ce tuto?
– un peu de la prise de son (parce que là, c’est pas trop mon domaine (comprenez: je ne m’y connais pas :D))
– de l’épuration des répliques.

La prise de son

Pour faire une bonne saga, il vous faut:
– un bon scénar (aussi bien sur le fond que la forme: histoire et dialogues)
– un bon jeu d’acteur (aussi bien d’un point de vue technique: articulation, que artistique: interprétation, réalisme qui colle au personnage,…)
– une bonne qualité son (prise de son, mix et mastering)
– du rythme (donné par le montage et les musiques/ambiances sonores)

Après cette petite introduction, venons en au fait: la prise de son.

Premièrement : il est important lors de votre prise de son de bien régler vos niveaux (gain d’entrée, etc…). Si vous avez un gain trop faible, le rapport signal/bruit sera élevé. Autrement dit: beaucoup de bruit et pas beaucoup de signal. Ceci posera un problème lors du traitement ultérieur: si vous relevez le niveau global de votre prise parce que le signal est trop faible, vous aurez un bruit très fort:

Arrangez-vous donc pour avoir un rapport signal/bruit faible.

Deuxièmement : point important dans la prise de son : évitez le souffle et les pops, c’est assez désagréable pour les oreilles. Idem pour la saturation (pour éviter: ne parlez pas directement dans le micro, éloignez-vous un peu si vous voulez crier et construisez-vous un anti-pop. N’oubliez pas: le but est d’avoir une prise propre, alors arrangez-vous pour que ce soit le cas)

Troisièmement : choississez à l’avance si vous désirez ou non avoir un effet de proximité sur une des voix ( effet de proximité= amplification des basses fréquences). Pour créer un effet de proximité, il faut se placer à 5-10cm du micro.
Faites aussi votre prise d’un seul coup: si vous la faites en plusieurs fois, les réglages seront différents, ça s’enttendra dans l’épisode.

Voilà, ce sera tout pour la prise de son vu que je n’ai pas suffisament de connaissances dans ce domaine comme dit plus haut. Sachez tout de même que vous pouvez, lors de la prise, faire passez votre signal par un égaliseur externe, un compresseur,…

L’épuration

Ici commence une des étapes importante de la création: l’épuration des voix. C’est ce qui vous simplifiera une partie du boulot pour votre mix futur. Dans cette partie, j’appliquerai des effets destructifs sur les voix. Aussi, avant de commencer cette étape: FAITES UN BACK_UP DE VOS VOIX!!! (si vous n’aimez pas par après un effet utilisé et que vous avez sauvé, vous pourrez toujours revenir en arrière et ne pas avoir à refaire la prise).

Mais que faut-il faire pour épurer une voix? Dans l’ordre:

Réglage du DC-Bias : pour les détails, voir ici. Indispensable si on utilise sa carte son intégrée. Un DC-bias bien réglé rend beaucoup plus efficace le processus d’élimination du bruit de fond et évite les clics de montage.

Le coupe-bas : entre 80Hz et 120 Hz selon la voix (80 si vous désirez un effet de proximité: en effet, c’est débile de s’arranger pour avoir une amplification des basses si c’est pour les supprimer ensuite). Que fait le coupe-bas? il supprime/diminue les fréquences en dessous du seuil choisi. (NB: le coupe-bas, le low cut, le high pass filter et le fitre passe-haut sont des éléments identiques). Pourquoi appliquer un coupe-bas? Pour supprimer les bruits indésirables (machine à laver du voisin=>vibration; le bus qui passe, le rumble du micro,…)
Voici deux extraits: le premier possède un buzz à 80Hz, sur le second j’ai appliqué un coupe-bas à 100 Hz.
extrait 1:
extrait 2:

orignal:
Orignal + coupe-bas

Le noise gate : littéralement, la porte à bruit. Ce que ça fait: la porte reste fermée tant que le signal ne dépasse pas un paramètre appelé seuil (threshold), dès que le signal dépasse le seuil, le gate s’ouvre plus ou moins vite selon un deuxième paramètre l’attaque (attack) puis, quand le signal repasse sous le seuil, la porte se referme plus ou moins vite selon un troisième paramètre le release. A quoi ça sert? A créer le silence entre les répliques: si je possède un bruit à -60db, que je règle un threshold à -50db, le bruit ne sera pas présent. Attention! Lorsque le signal passe, le gate s’ouvre et laisse passer la TOTALITE du signal, même le bruit.
deux extraits: le premier avec un threshold à -20db, le second avec un threshold à -60db.
extrait 1:
extrait 2:

La première égalisation : Elle n’est pas obligatoire mais on peut l’appliquer: il s’agit d’atténuer des fréquences trop violentes apparues lors de la prise de son (je vois mal où elles auraient pu apparaître, mais bon XD) ou encore de pousser certaines fréquences telles que par exemple la fréquence sensible et la fréquence fondamentale. Plus d’info là-dessus sur Ziggysono .
Cependant, vu que beaucoup de créateurs n’appliquent pas du tout d’égalisation, je mets ici des extraits pour que vous vous rendiez bien compte de ce que fait un égaliseur. (NB: Mitch a déjà fait ce test dans un tutophonix).
Atténuation des basses fréquences:
Atténuation des mediums:
Atténuation des hautes:

Le denoiser : suppression du bruit. Allez-y molo avec le denoiser, il donne très vite un effet boîte de conserve. Si vous devez utiliser un denoiser très violement, vérifiez d’abord que votre prise est bonne. Il n’est pas nécessairement obligé d’utiliser un denoiser.
denoiser trop violent:

le compresseur : Ce que ça fait: ça rabaisse(compresse) le signal de manière sélective selon un paramètre: le seuil (threshold). Un signal au dessus du seuil sera rabaissé. De manière très simplifiée: threshold à -20db : le signal est baissé lorsqu’il dépasse -20db de manière à réduire son amplitude.
D’autres paramètres à régler: l’attaque (vitesse à laquelle le compresseur va s’appliquer sur le signal dépassant le seuil), le release (vitesse à lauqelle le compresseur va ramener le signal à son niveau dès que le signal repasse sous le seuil) et le ratio (manière dont va être rabaissé le signal).
Plus d’info sur Wikipedia . Pourquoi compresser? Pour avoir un signal à peu près équivalent sur toute la piste et avoir plus facile lors du mix (il ne reste ainsi qu’à jouer sur le volume), et aussi pour relever le signal global (les pics étant moins haut, on peut relever le signal sans risquer de saturer).
Deux extraits:
son non compressé:
son compressé:

Seconde égalisation : si vous trouvez que votre voix est trop sifflante, trop mat,… (pas indispensable à mes yeux)

Deesser : Utiliser un Deesser pour diminuer la sibilance (sifflantes sssss, chh et ffff).

effets : -pitch, chorus, flanger,… (si votre machine n’est pas assez puissante pour le faire en temps réel)
reverb et echo
Nouvelle compression
nouvelle égalisation
(-éventuellement: une très légère reverb pour donner un petit quelque chose sur la voix… si votre machine n’est pas assez puissante pour le faire en temps réel ou si cette réverb n’apparaît que sur un seul personnage.)

Voilà, vos répliques sont prètes à être montées puis mixées.

Ps: certaines prises prises sont faites avec un micro-casque.